Une pensée qui saute de A à Z

Une pensée qui saute de A à Z

Par Rachel Ouellet


***Petit extrait de mon livre Douance, de la collection la boîte à outils des éditions de Mortagne, qui sera livré en librairie au Québec à partir du 16 septembre 2021. Plus que quelques jours !


«  Bien souvent, la personne HP comprend, et c’est tout. Mais d’expliquer comment devient tout un défi ! C’est d’ailleurs une des choses que je travaillais régulièrement avec ma clientèle, enfants et adultes. Réaliser que les autres ne pensent pas comme nous semble bien simple, mais c’est pourtant extrêmement compliqué.

Notre monde intérieur, dont nos pensées, est très intime et secret. Nous n’avons que lui comme référence. Sa grande intelligence permet à la personne HP d’appréhender rapidement et simplement une grande quantité de choses. Il lui est difficile de concevoir que ce n’est pas le cas de tous. Du moins, pas de la façon dont elle y parvient. On entendra alors de sa part des commentaires du genre : Mais c’est évident, non ?! Bien voyons… c’est facile. C’est super logique! Pourquoi il ne comprend pas ça ? Cela pourra passer pour de la vanité, ou pour une trop grande assurance chez l’enfant. Idem chez l’adulte au travail, si cet aspect de lui n’a pas été exploré.

L’enfant, voire l’adulte HP, ne sait pas toujours comment elle ou il saisit les choses. Ça se fait naturellement, comme de respirer, par intuition. Penser est un besoin et ça le nourrit. Même que, pour ne pas penser constamment, la personne douée doit faire l’effort de contrôler sa réflexion, ce qui est encore plus exigeant que de laisser aller ses idées. Expliquer dans des mots simples comment nous pensons devient un exercice intellectuel laborieux. Un entraînement est nécessaire et essentiel pour toutes les personnes HP, qui doivent apprendre à analyser les étapes qui leur ont permis de comprendre quelque chose. Pour développer cette compétence, elles devront faire un travail de connaissance de soi et des autres, qui se poursuivra pendant de longues années.

Les pensées de la personne surdouée sautent souvent de A à Z. Les autres lettres de l’alphabet, soit les étapes par lesquelles on passe normalement pour comprendre, ne sont pas toujours présentes dans sa réflexion. Pour arriver à trouver ces lettres dans son analyse, la personne doit apprendre à inverser son processus de réflexion.



N’oubliez pas que son cerveau est comme une formule 1 sur un circuit de course! Lorsqu’on roule à deux cents kilomètres-heure, prendre le temps de regarder le paysage devient difficile. En fait, on ne voit que des ombres passer rapidement. Bien des personnes HP trouvent que c’est une perte de temps de traiter « les autres lettres ». J’ai le bon résultat, non ?! Pourquoi dois-je expliquer ma réponse? C’est juste évident, ça saute aux yeux ! Laisser des traces de leur démarche dans les travaux est souvent un supplice pour ces enfants, de même que pour les adultes qui accomplissent des tâches répétitives au travail. Elles et ils voient cela comme une perte de temps absolue, un exercice qui ne sert à rien et qui endort leur énergie intellectuelle.

Il est important de comprendre, pour les jeunes HP ainsi que pour les adultes, que les lettres entre le A et le Z de leur pensée, soit les étapes que parcourent leur réflexion, seront celles qui leur permettront d’avoir un réel contact avec les autres et de partager positivement leurs idées. Les pensées qui restent dans la tête sont divertissantes pendant un temps, mais deviennent inutiles, voire envahissantes, si seule une personne HP arrive à les comprendre. Ce phénomène la coupe des autres, crée de la frustration et un sentiment de solitude. J’observe même qu’elles en viennent à pourrir la vie à plusieurs, particulièrement lorsqu’elles se concentrent uniquement sur les problèmes de ce monde. »


Mais tout n’est pas perdu, au contraire ! Cette forme de pensée est très efficace. Apprenez à la comprendre, à la partager et à bien l’utiliser dans la suite de mon livre ! 😉