La surcharge sensorielle

La surcharge sensorielle

Trop d’informations à traiter


Écrit par Rachel Ouellet

La surcharge sensorielle est un phénomène qui arrive à la plupart des personnes autistes. La surcharge arrive lorsqu’il y a trop de choses qui se passent autour de toi. Lorsqu’il y a trop de bruits, trop de personnes, trop d’odeurs ou de lumière. C’est quand ton cerveau doit traiter trop de données en même temps. Ta tête n’arrive pas à tout analyser et elle « surchauffe »!


Il arrive alors un « blocage » dans ton cerveau. Il ne peut plus gérer tout ce qui se passe. C’est comme si une autoroute d’informations voulait passer en même temps dans un chemin de campagne. Ça ne passe pas!

Ça arrive souvent lorsque tu es fatigué(e) ou nerveux(se). Lorsque tu as fait beaucoup de choses dans ta journée. Quand tu as eu plusieurs changements et nouveautés à vivre. Quand tu vis des événements importants positifs ou négatifs. Bref, quand ta journée a été différente de ce que tu es habitué(e) et/ou exigeante.

Lorsque ça arrive, tu ne te sens pas bien du tout. Tu aimerais que les gens arrêtent de te parler. Tu aimerais être seul(e). Pas parce que tu n’aimes pas les autres mais parce que tu voudrais que les bruits et les stimuli cessent. Parce que tu n’es plus capable de penser. Tu ressens trop de choses. Tu sens que tu vas « perdre le contrôle ».


Pour éviter que ça arrive, tu dois calmer ton cerveau. Lui donner un moment de repos avant qu’il soit trop tard. Voici ce que tu peux faire.

  • Dire à l’adulte que tu as besoin de prendre une pause
  • Allez dans un endroit calme où tu te sens bien
  • Dire aux autres que tu veux être seul(e)
  • Demander à sortir de la classe pour aller te calmer dans les toilettes par exemple ou au local de repos
  • Éteindre les sources de bruits si tu as la permission (ex : la radio qui est allumée)
  • T’éloigner des autres et trouver un endroit où il y a moins de personnes
  • Choisir un tout autre moyen qui te fait du bien comme d’écouter de la musique ou prendre un bain par exemple


Tous les moyens sont bons s’ils aident à se calmer