L’adulte avec un haut potentiel

L’adulte avec un haut potentiel
Share on Pinterest
Share with your friends










Submit

Comment nourrit-il son bonheur?

Écrit par Rachel Ouellet


Voici un partage bien personnel. Je vous parlerai de mon monde intérieur et où j’en suis dans mes réflexions infinies. Ce texte vise un partage de ressentis et d’idées qui je le souhaite, vous parleront vous aussi. Peut-être aurez-vous des perceptions bien différentes du haut potentiel et c’est bien ainsi. Notre monde personnel est toujours à l’image de qui nous sommes et je vous présente le mien. Dans ce que j’ai compris du haut potentiel à travers les années, qui a un impact unique chez chacun de nous.

Je compare souvent le haut potentiel à du feu. Le feu peut être merveilleux. Il nous réchauffe, nous éclaire et apporte une ambiance sereine. Il a permis à l’humanité d’évoluer et de se protéger. Une flamme sur une chandelle invite à la douceur, à la réflexion et au calme. Mais le feu s’il est mal contrôlé, peut grandement détruire, nous brûler et devenir incontrôlable.  

Comme le feu, le haut potentiel peut être source d’un grand bonheur et de nombreuses passions.  Mais mal comprise et surtout utilisée de la mauvaise façon, l’intelligence peut devenir un couteau à double tranchant. Parfois nous réfléchissons trop. Nous nous remettons en question. Nous pouvons voir les choses de ce monde d’une façon trop négative qui nous éloigne du bonheur et de la sagesse. Car l’intelligence ne vient pas nécessairement avec la sérénité qui doit être construite et s’apprendre, toujours encore plus loin dans notre cheminement de vie. L’intelligence n’est pas la source du bonheur. Elle peut toutefois le favoriser. Je suis persuadée que l’adulte avec un haut potentiel est assez intelligent pour apprendre à être heureux. Mais comme tout autre chose, nous devons apprendre et ça ne s’enseigne pas nécessairement dans les livres.


Qu’est-ce qu’un adulte HP heureux?

Voici une partie de ce que j’ai compris dans ma vie face à la douance. Que ce soit par mes propres expériences mais aussi celles de mes clients adultes doués. Sans avoir la prétention de maîtriser la compréhension absolue, peut-être que ces réflexions vous apporteront autant qu’elles m’ont permis de cheminer.


Les 15 règles pour être un HP heureux

Règle #1 : Ne jamais cesser de s’émerveiller

Personnellement je crois que le plus beau cadeau que nous apporte la douance est cette soif infinie d’apprendre, de découvrir et de s’émerveiller. Si un client vient me voir et que cette sensation a disparu de sa vie, c’est pour moi un signe important d’un déséquilibre HP. La vie est un chef-d’œuvre en continu. L’adulte HP doit nourrir cette soif de découvrir et l’entretenir malgré la routine de la vie quotidienne. Il faut s’émerveiller devant l’infiniment grand à l’infiniment petit. Il faut admirer les arts et se réjouir de la musique. Il faut vivre le plaisir merveilleux de cuisiner. Il faut se permettre d’admirer la beauté de ce monde. Car la passion et la curiosité resteront toujours l’énergie qui nous nourrit et qui nous fait avancer. L’adulte HP trouve bonheur dans une meilleure compréhension et une plus grande ouverture face à ce monde qu’il découvre en continu. Il doit même découvrir la beauté dans la laideur, car dans l’obscurité il y a aussi de la lumière.


Règle #2 : Se mettre en action

Les pensées sont bien intéressantes mais deviennent peu productives si elles restent dans nos têtes. L’adulte HP peut beaucoup trop penser! Il en vient à figer dans sa vie s’il n’arrive pas à utiliser concrètement ses réflexions. À trop réfléchir nos pensées peuvent devenir de la torture comme un tourbillon d’idées que nous surtraitons et qui finissent par hanter nos nuits. Elles peuvent créer de l’insatisfaction, voire de la frustration et de l’anxiété inutile.

La solution est l’action. Toute cette intelligence doit pouvoir s’épanouir dans des projets nourrissants et novateurs. Elle doit être dirigée dans l’accomplissement et la découverte qui nous amènent toujours plus loin. Je crois que l’adulte doué heureux doit avoir un travail qui le nourrit. Si tel n’est pas le cas, il sera obligé de déverser son trop-plein intellectuel dans une série de projets à l’extérieur du travail, tout en attendant constamment que ses journées se terminent. Il vivra un ennui qui le rendra à un sentiment dépressif à la longue. Qui l’endormira inévitablement. Le travail n’est pas qu’une source monétaire. Il doit être une porte d’entrée où le doué s’accomplit et où il puisse donner le meilleur de lui-même. S’il trouve son bonheur au travail, l’adulte HP sera un investissement à coup sûr. Et pour toutes les autres choses de la vie, mettez-vous dans l’action. Faites sortir en vous tout votre potentiel et rendez réelles vos pensées par les moyens qui vous inspirent le plus!


Règle #3 : Développer de nouvelles compétences

Un haut potentiel pur, c’est-à-dire que la personne n’a pas d’autre particularité, aura une intelligence dans son ensemble homogène. La personne a donc le potentiel de développer une multitude d’intérêts et de compétences variées. Le premier signe d’intelligence selon moi est d’avoir de bonnes capacités en général pour s’adapter. De pouvoir faire face à une panoplie de situations diverses et d’apprendre de celles-ci. Peut-être qu’un défi ne sera pas à notre portée aussi longtemps que nous ne développions pas les capacités nécessaires pour le faire. Mais d’identifier nos compétences à acquérir et de les développer fera assurément en sorte que nous nous approchions davantage de la réussite. Toute réussite nécessite des étapes d’actions et des apprentissages pour y parvenir. Mais d’être conscient de ce que nous avons à apprendre fera en sorte de cheminer plus facilement et sereinement vers notre but ultime.

Le doué heureux est celui qui développe en continue ses capacités et qui ose sortir de ses zones de confort. Qui regarde dans toutes les directions incluant celles qu’il n’a pas encore découvertes. Vous êtes très cartésien? Lancez-vous dans le monde abstrait. Découvrez la psychologie et les relations humaines, la philosophie, l’art et l’imaginaire. À l’inverse, entrez dans le monde de la science et de la logique. Vous êtes trop dans votre tête? Trouvez-vous une activité physique ou mettez-vous à la cuisine. L’équilibre HP se développe lorsque l’ensemble du cerveau est bien nourri!


Règle #4 : Comprendre notre différence

          Le haut potentiel faisant partie de qui nous sommes, arrivera inévitablement un moment dans notre vie où nous devrons comprendre cette particularité. Il est essentiel de se renseigner, lire sur le sujet et de rencontrer d’autres adultes comme nous. Le haut QI n’est qu’un petit pourcentage sur ce qu’est la douance. Le haut potentiel a un impact beaucoup plus grand dans notre vie que nous pensons. Il a un impact certain sur nos relations sociales, sur notre vision du monde et de la vie en général. Il nous rend souvent hypersensibles que ce soit au niveau sensoriel, face aux émotions et dans nos relations avec les autres. Notre mode de fonctionnement peut même étourdir les gens autour de nous. La douance amène régulièrement une forme de solitude qui nous donne l’impression quoique nous soyons bien entourés, que nous sommes seuls.

Mieux comprendre et s’approprier nos différences nous apporte une grande paix et une plus grande acceptation du monde dans lequel nous vivons. Nos émotions seront aussi mieux vécues. Nous découvrirons alors comment utiliser davantage nos forces et notre potentiel. Et comme disait si bien Gandhi : « le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même ». 


Règle #5 : Transmettre nos connaissances

Un grand plaisir du doué est de partager ses connaissances. Nous aimons amener les autres à réfléchir, à penser différemment. Lorsque nous faisons cela avec une ouverture d’esprit mutuelle, nous ressentons souvent une forme d’énergie nourrissante qui à son tour nous amène vers d’autres chemins de réflexion. Je crois que l’adulte doué à un rôle de messager et de penseur qui est naturellement en nous. Peu importe ce que nous transmettons, si nous y mettons notre cœur, notre passion et notre ouverture d’esprit, transmettre nos connaissances et nos idées qui sortent souvent de la boîte, nous stimulera assurément.


Règle #6 : Vivre nos passions

La douance est créatrice de passions. Parce que notre soif d’apprendre, de se mettre en action et de découvrir ne peut être répondue si cette énergie stimulante n’y est pas. Un HP sans passion est souvent une personne qui par son histoire de vie, à laisser éteindre cette énergie. Comme un feu qui meurt par manque d’oxygène. La passion HP disparaît souvent par la volonté de se mouler dans la norme ou parce que la personne a perdu confiance en elle. Parce qu’elle n’a pas compris ses différences ou qu’elle a voulu prioriser d’autres aspects de sa vie. Mais comme la braise, les caractéristiques du haut potentiel peuvent se rallumer! Nous y arrivons lorsque nous laissons émerger notre potentiel sans limite et sans barrière. Lorsque nous réussissons à retrouver notre liberté de penser et notre créativité.


Règle #7 : Accepter et aimer la solitude pour le bien qu’elle apporte

Nos particularités douées nous amènent inévitablement à avoir parfois besoin de solitude. Pour pouvoir penser, rêver et apprendre, la tranquillité devient nécessaire. Nos surcharges sensorielles et cognitives font aussi qu’à certains moments, seul le silence et le calme nous ramènent dans un état de bien-être.

La solitude nous donne le temps de laisser aller notre cerveau à la vitesse qu’il le souhaite. Où plus aucune barrière ni compromis ne sont devant nous. Où nous pouvons chercher et créer sans avoir à toujours expliquer notre démarche intellectuelle.

Plusieurs HP nomment qu’ils ressentent régulièrement un sentiment de solitude. Car nos différences sont importantes et quoique nous éprouvions du plaisir à être avec les autres, nous devons nous ajuster régulièrement pour s’intégrer. Parfois au prix d’oublier notre propre fonctionnement. Malgré nos idées stimulantes, la majorité nous ramène à la norme et à ce qui est attendu de nous. À l’obligation de faire comme les autres. À l’inverse souvent on apprécie et valorise notre créativité et notre belle intelligence. Mais parfois au prix d’être mis sur une forme de piédestal qui amène une situation relationnelle à double tranchant. Celui d’être admiré ou valorisé pour ce que nous sommes, mais en même temps d’être inatteignable. Nous pouvons aussi sans le vouloir, donner l’apparence d’être une personne vaniteuse qui se croit meilleure que les autres. Ce qui pourtant nous déchire le cœur lorsque ça arrive.

La solution est de s’amuser et de collaborer à notre meilleur avec les autres lorsque la situation le permet. Tout en étant conscients de nos différences et de les garder en tête pour ne pas donner un sentiment d’écrasement aux autres. Car un HP décidé et convaincu peut vraiment déranger s’il ne sait pas comment transmettre ses idées!

Si nous avons besoin de nous « nourrir davantage » pour être stimulés, nous pouvons toujours explorer plusieurs autres sphères qui nous allument. Et peut-être serons-nous bien entourés pendant un moment, pour se retrouver parfois seul dans d’autres. Pour avancer toutefois, on ne peut pas toujours attendre que les autres nous suivent. Penser à l’extérieur de la boite sous-entend de s’éloigner de ce qui est déjà compris de tous. Si nous acceptons d’avancer vers d’autres horizons, nous acceptons la solitude que ce voyage apportera inévitablement.


Règle #8 : Pardonner nos erreurs, nos échecs et nos imperfections

La personne douée doit apprendre l’importance de l’erreur pour cheminer. Nous avons tendance à trop nous analyser et à nous remettre en question constamment. Dès que nous vivons un échec ou lorsque nous avons fait une erreur, nous avons tendance comme je dis souvent à s’auto-poignarder. Vous savez de quoi je parle? Ce sentiment d’incompétence et de honte. Notre hyperconscience nous joue des tours. Mais nous n’avons pas à nous voir moins bien que nous le sommes vraiment parce que nous n’avons pas fait ce qu’il fallait ou parce que nous avons vécu un échec. L’intelligence ne nous enlève pas notre humanité, dans sa beauté et dans ses imperfections.  

L’erreur est le maître absolu de l’apprentissage et du cheminement de soi 

  • L’erreur nous enseigne à penser de façon plus efficace.
  • L’erreur nous amène à être plus résilient, à mieux réagir devant les difficultés.
  • L’erreur nous apprend à faire des efforts pour réussir.
  • L’erreur nous guide dans ce que nous avons à développer pour devenir meilleur.
  • L’erreur nous permet de nous corriger et d’être mieux préparé pour la prochaine fois.
  • L’erreur nous amène à nous améliorer.
  • L’erreur nous apprend à résoudre plus efficacement les problèmes.
  • L’erreur nous permet d’apprendre plus rapidement et plus globalement.
  • L’erreur nous rend plus sages par l’expérience qu’elle nous apporte.
  • L’erreur nous amène à être plus courageux en nous enseignant que la situation n’était pas aussi grave et complexe que ne le pensions.

Règle #9 : Il faut comprendre que notre hypersensibilité émotive ne veut pas dire de prendre ce qui ne nous appartient pas

Si vous êtes un adulte HP qui est hypersensible aux émotions et aux autres, il faut apprendre à laisser aux autres ce qui ne vous appartient pas. Les émotions sont tout simplement des informations qui nous guident. Elles sont comme les informations sensorielles. C’est-à-dire qu’elles nous indiquent quelque chose qui se passe en nous et/ou autour de nous. Mais comme toute information, elles doivent être bien traitées et utiles. Les émotions sont des sensations et non un état permanent. Si nous les prenons pour ce qu’elles sont soit des informations à traiter, nous pouvons les comprendre, accepter de les vivre et surtout, bien les utiliser.

Voici un petit mode d’emploi que j’enseigne à tous mes clients, peu importe leurs besoins.

Étape 1 : Identifier la ou les émotions que je ressens. J’accepte de la ressentir. Et je la laisse partir par la suite.

Étape 2 : Pourquoi je les ressens? Qu’est-ce qui m’appartient et qu’est-ce qu’appartient aux autres?

Étape 3 : Ce qui appartient aux autres, leur appartient! Je n’ai pas à porter leur vécu.

Étape 4 : Qu’est-ce que l’émotion me donne comme information? Quel est son message?

Étape 5 : Il faut se mettre en action pour régler la situation, pour apprendre, pour cheminer et/ou nommer aux autres ce qui doit être dit d’une façon constructive.

Les émotions sont des guides bien importants. Ne les subissez plus! Ressentez les tout simplement pour vous permettre de les vivre, pour les comprendre et mettez-vous en action par la suite.


Règle #10 : Les connaissances accumulées ne servent à rien si on ne les utilise pas

Réciter nos connaissances à qui veut bien écouter n’est qu’une preuve de notre bonne mémoire. Jouer au jeu de « qui est le plus brillant » est un signe de manque de maturité chez une personne HP. Réciter ce que d’autres penseurs ont apporté n’est pas non plus un signe de votre intelligence. La personne intelligente sera souvent discrète face à cet aspect d’elle. Bien utiliser notre intelligence est de se mettre en action et de s’adapter. De créer et d’innover. D’aider les autres dans leurs propres cheminements si nous croyons pouvoir les accompagner positivement. Être intelligent n’est pas de vouloir absolument passer nos croyances aux autres, mais plutôt de garder l’esprit ouvert pour pouvoir écouter de nouveaux points de vue. La personne intelligente n’a pas à prouver qu’elle l’est. Elle le sait c’est tout.

Les connaissances qu’on accumule comme de l’information dans les encyclopédies peuvent nous divertir pendant un moment. Mais si ces connaissances restent uniquement des informations enregistrées et ne nous permettent pas de cheminer, comme les encyclopédies, elles resteront sur les tablettes.

L’intelligence doit être utilisée, nourrit et devenir source de créativité dans tous les aspects de notre vie. Un adulte HP qui attend des autres qu’il soit nourri, sera malheureusement déçu par une attente qui ne finira jamais. La liberté vient de soi-même.


Règle #11 : Apprendre à utiliser notre intuition HP

Parfois nous comprenons sans savoir comment nous avons compris. J’appelle ce phénomène notre 6e sens. Nous avons une forme de réflexion qui « saute de A à Z ». Il n’y a pas les autres lettres. Quand les autres nous questionnent, nous disons alors que c’est juste évident! Nous avons compris c’est tout. C’est simple à comprendre non ?! Combien de fois je me suis fait dire que « ce qui est évident pour toi Rachel, ne l’est pas nécessairement pour les autres. » J’ai pris beaucoup d’années à comprendre tout ce que cette phrase voulait dire. Plus jeune j’ai développé beaucoup de frustrations croyant à tort que je faisais constamment face à de l’ignorance intentionnelle.  

C’est lorsque je me suis mise à réfléchir aux lettres qui sont entre le A et le Z, que j’ai compris l’importance de ralentir et de prendre le temps pour expliquer plus doucement ma réflexion. Pour apporter mes idées plus délicatement et en douceur. Pour semer des graines et les nourrir plutôt que d’imposer ma façon de penser. Il y a un temps pour chaque chose et chaque chose à son temps. Il faut comprendre et assumer nos différences pour parvenir à bien les utiliser sans bousculer ou imposer.

Parfois notre cerveau comprend sans même qu’on s’en rende compte. Nous ne savons pas pourquoi nous savions ce qui devait être fait. Nous le savions c’est tout. Dans ces moments, nous avons alors une forme de pulsion qui nous dirige vers une action précise ou nous enligne dans une direction nouvelle. Il faut écouter cette intuition! Plus j’apprends à écouter cette fameuse intuition, plus je comprends à quel point elle est source de découvertes et de réalisations. L’intuition est souvent spontanée. Elle ne peut pas être planifiée. Elle peut difficilement être repoussée à plus tard. Lorsqu’elle arrive, il faut l’écouter, l’analyser et aller vers où elle nous dirige.  


Règle #12 : L’ennui est notre forme de dépression

Notre cerveau est une formule 1. Il est fait pour réfléchir rapidement, être stimulé et alimenté. Il est conçu pour penser à l’extérieur de la boîte. Si nos vies nous obligent à constamment ralentir, à se conformer et faire des choses répétitives, nous développons une forme d’ennui HP qui ressemble à un sentiment dépressif. Notre cerveau devient lent, manquant grandement de motivation. Nous cherchons alors un sens à notre vie. Nous sommes découragés ne serait-ce qu’à penser que notre vie sera une répétition en continu. L’ennui éteint le haut potentiel. Nous ne pouvons être des formules 1 si nous sommes constamment pris au piège dans le trafic d’un système normatif.

Un adulte HP doit réagir lorsque ce sentiment devient trop présent dans sa vie. Que l’ennui arrive parfois fait partie de la vie tout simplement. Mais lorsque l’ennui devient écrasant, nous enlève toute spontanéité, il est grand temps de réagir!

La solution : Rallumer les braises du haut potentiel! Et dites-vous que ce n’est pas nécessairement les environnements qu’il faut changer. Peut-être que c’est vous qui n’êtes pas au bon endroit.  


Règle #13 : Nous n’avons pas à porter le poids du monde sur nos épaules

Ah cette fameuse hyperconscience mondiale! Je ne sais pas pour vous, mais moi j’ai longtemps porté le poids du monde sur mes si petites épaules.

L’être humain peut être grandiose dans nos meilleurs moments mais être à l’opposé dans nos pires atrocités. Nous devons pardonner notre humanité et comprendre que notre conscience collective chemine. L’hyperconscience du monde dans lequel nous vivons nous amène à craindre plus que notre cœur ne puisse le porter. Je crois qu’il est sain et sage de s’ouvrir à notre réalité et de voir la vérité en face. Mais de développer de la peur et de la colère ne pourra rien changer. La solution est dans la douceur et dans l’amour. Dans l’accompagnement pas à pas qui ouvre la conscience et l’esprit.

Avec la maturité j’ai décidé d’utiliser ma grande énergie et ma volonté pour apporter des impacts là où j’ai le pouvoir de le faire. Et conscience collective oblige, nous devons tous avancer ensemble. Nous ne pouvons le faire seul. Mais chaque personne avance comme elle le peut. Et si elle ne peut pas le faire, plutôt que de se frustrer, il faut probablement l’aider. Car tout être humain vise le bonheur et l’équilibre. Si elle n’y arrive pas, probablement que la personne n’a pas encore ce qu’il faut pour y arriver.

Cela dit si notre conscience nous fait voir des absurdités et des atrocités, nous devons tenter de les faire sortir de l’ombre. Nous avons le devoir de sortir notre tête du sable et de regarder la réalité pour ce qu’elle est. D’ouvrir les esprits selon le pouvoir que nous avons de le faire. Car rester silencieux fait de nous des complices de la situation. Mais pour avoir un impact positif, il faut inviter les gens à sortir leur tête du sable et non de leur tordre le coup pour qu’ils le fassent.


Règle #14 : Avoir le sentiment de ne pas appartenir à ce monde

J’ai très longtemps eu l’impression que je n’étais qu’une observatrice. Comme si je regardais notre monde à travers une vitrine. Comme si mes réflexions que je savais pourtant assez justes, ne pouvaient être partagées. Lorsque je tentais de le faire, je sentais régulièrement qu’une barrière m’empêchait d’être entendue. Car peu importe ce que je disais ou pensais, j’avais toujours l’impression que je regardais dans une direction différente des autres. Vint alors ce sentiment de solitude qui m’a accompagné pendant longtemps. Peu importe que je me sentisse seule, j’ai préféré poursuivre dans le chemin qui me semblait le plus juste.

Je crois qu’une belle intelligence hors normes apporte inévitablement des différences importantes. Mais ce n’est pas les autres qui doivent changer pour nous. Nous devons comprendre qui nous sommes et développer notre sagesse, car sans elle l’intelligence ne peut être utilisée pleinement. Une fois notre sagesse mieux développée, viendra alors le moment où nous irons vers les autres de façon plus constructive tout en respectant ce qu’ils sont.

Peu importe le niveau d’adaptation acquis, le sentiment d’être différent sera toujours présent. Notre fonctionnement restera toujours HP. Notre vision du monde et nos capacités de haut potentiel feront toujours de nous des êtres particuliers. Mais j’aime bien la différence. Car c’est surtout elle qui nous marque et qu’on se souvient le plus. Faisons donc en sorte que notre différence soit utilisée pour que notre plein potentiel puisse vraiment s’exprimer.


Règle #15 : Tout HP a un projet de vie

Et pour finir sur cette réflexion HP, je dirais qu’une personne douée doit trouver à un moment dans son cheminement personnel son projet de vie. Nous avons tous un projet de vie. Je ne parle pas d’un projet de style « voyage à travers l’Europe ou avoir des enfants ». Ce sont de beaux projets stimulants mais ce n’est pas d’eux qu’on parle ici. Chaque doué lorsqu’il s’accomplit, fini par trouver une voie qui l’attire davantage. Une voie qui l’attire plus que les autres. Qui pour la parcourir, demande l’ensemble des capacités que la personne a développées ou qu’elle souhaite développer. Une voie qui nous nourrit autant que nous lui redonnons en retour. Une voie où nous savons que nous pouvons faire une différence. Nous savons que nous l’avons trouvée lorsque notre cheminement dans cette voie ne cesse de nous pousser à aller encore plus loin.

Nous n’avons pas à passer à l’histoire pour y arriver. Les seuls critères du projet de vie sont d’utiliser l’ensemble de nos capacités, de nos intérêts et de nos passions. Il faut que notre projet nous apporte le sentiment d’accomplissement que nous cherchons tous. Ce projet nous permettra de trouver la sagesse, le plaisir, la créativité et la sérénité. Par lui, nous aurons le sentiment d’avoir donné tout ce que nous avons à donner. Nous en serons fiers.   


Pour conclure je citerai encore Gandhi, cet homme extraordinaire qui selon moi était assurément lui aussi doué. « Soyez le changement que vous voulez voir apparaître dans ce monde ».